Hissez les drapeaux et prenez le (grand) large

19 juin 2015
Portrait de xavier
article de: 
Xavier F.

« Le Grand Large. Territoire de la pensée », un projet original réunissant, du 19 juin au 27 septembre, 24 artistes dont Michel François, Jean-Marc Bustamante, Edith Dekyndt, Walter Swennen, Angel Vergara et Lawrence Weiner.

Le lithographe Bruno Robbe (voir les vidéo ci-dessous) et le plasticien Daniel Dutrieux les ont invité à traiter le thème du voyage en territoire inconnu sur deux supports qui se répondent. Des lithographies se déplient comme des cartes imaginaires à la galerie du Magasin de Papier, tandis que des drapeaux se hissent à Mons et jusqu’au « Grand Large ».

C’est l’occasion de découvrir le port de plaisance de Mons... et de mettre les voiles.

C’est un étrange rituel qui se déroule depuis le mois d’avril sur la Grand-Place de Mons. Des drapeaux y sont levés trois fois par semaine au nez et à la barbe des fanions officiels de l’Hôtel de Ville. Des « beach flags » publicitaires ? Manifestement pas. Les drapeaux de quelque nation connue ? Inconnus au bataillon. « Alors quoi ? », se demande les riverains à la vue d’une rose des vents, d’un cadre noir, d’une portion de ciel zébrée par des traînées blanches d’avion et autres messages sibyllin – « Sème le vent, ré­colte la tempête».

Mons 2015, mais c’est bien sûr ! C’est la culture qui hisse ainsi pavillon et invite au voyage, à l’évasion. « À prendre le large », si l’on prend au mot le nom de ce projet de Bruno Robbe et Daniel DutrieuxLe Grand Large. Territoire de la pensée. Dès le 20 juin, vous partirez sur la trace de ces 24 drapeaux (portés au nombre de 120 avec l'ajout d'autres collections), cette fois disséminés dans le centre de Mons, puis au Grand Large, le lac artificiel en bordure de la ville, non sans avoir au préalable admiré autant de lithogra­phies qui y font écho à la galerie mon­toise du Magasin de Papier (Reportage de Télé MB sur sa réouverture en 2012).

AUDIO Écoutez la discussion avec Bruno Robbe sur Le Grand Large

« Cette idée du Grand Large nous est venue en observant la ville vue du ciel, explique le lithographe Bruno Robbe, dans son atelier de la rue de la Liberté, à Frameries, au cœur du Borinage. Nous avons constaté qu’à côté de cette butte de terre qui consti­tue Mons – ce mont –, se trouvait un creux rempli d’eau qui a plus ou moins la même superficie. Un dialogue entre les deux s’est imposé à nous, d’autant que le nom de ce lac, le Grand Large, résonnait comme un appel, comme une évidence, un signe. »

En déployant, côte à côte, le drapeau et la lithogra­phie de l’un des 24 artistes, Bruno Robbe poursuit, l’oeil brillant : « Cela se prêtait magnifiquement au drapeau, car c’est le vent qui le fait vibrer. Quant à la litho, elle est pliée comme une carte géographique. Cela prenait tout son sens.»

À charge pour le visiteur d’imagi­ner son voyage au Magasin de Papier, puis, muni d’une vraie carte, de partir à la recherche des drapeaux dans la ville ; de découvrir les correspon­dances qu’ont imaginées les artistes entre leurs supports et de constater qu’une même thématique peut accou­cher d’une multitude d’interprétations. Ainsi en va-t-il de la puissance de l’imaginaire des créateurs.

Bruno Robbe déplie devant nous la litho d’Emilio Lopez-Menchero (visionnez ici la vidéo) : la silhouette d’une main dont l’index ten­du pointe vers la minuscule emprunte de son doigt. Son drapeau, l’occasion était trop belle, représente ladite em­prunte agrandie démesurément. « On dirait un plan, enchaîne le lithographe, un labyrinthe mystérieux et poétique à la fois. » Walter Swennen, lui, a joué la rupture avec un drapeau en forme de rose des vents et une litho qui allume des cadrans de vieux postes TSF qui énuméraient les capitales du monde (visionnez ici la vidéo).

D’autres, comme Bernard Villers, s’amusent avec les plis iconoclastes pratiqués sur les lithos pour en repro­duire les reflets sur son drapeau. Enfin, avouons un coup de cœur pour le fa­nion noir de Michel François, encadré de drapeaux nationaux ramenés à la portion congrue. « C’est un carte Mi­chelin dont il a noirci toute l’imagerie, décrypte Robbe. Le noir rassemble toutes les couleurs. C’est la couleur de l’anarchie. C’est aussi l’idée que nous ne faisons qu’un. C’est le refuge de toute la planète ; une fenêtre sur l’infini » (visionnez ici la vidéo).

Ce travail de longue haleine révèle la proximité du lithographe et de l’artiste, l’un préparant la pierre calcaire sur laquelle l’autre dessinera. L’artisan met ainsi toute sa sensibilité et sa connaissance de l’univers de l’artiste pour anticiper ses désirs, traduire toutes les subtilités de sa vision avec des couleurs et un papier adéquats. Bruno Robbbe ne rejette d’ailleurs pas  l’idée d’une co-création. Et cela va plus loin encore dans ce cas-ci : « Après une ou deux années, mon regard a été aiguisé par cette thématique du voyage, dit-il. Mes choix d’éditeurs vont être amenés à changer par la suite. J’ai par exemple envie de constituer une édition qui permettrait d’inviter les artistes à travailler sur un sujet donné qui révélerait la singularité et la multiplicité des visions de chacun. »

Il ne le dira pas, mais il y aussi de la générosité dans sa démarche. Robbe a ainsi convaincu les grands noms cités ci-dessus de vendre leur travail aux même prix que les plus jeunes qui se lancent avec ce projet. Il sera ainsi possible d’acquérir pour moins de mille euros l’une de ces 24 éditions, limitées à 30 exemplaires et comprenant une litho et un drapeau. Artisan, créateur, mécène : Bruno Robbe a pris le grand large.

XAVIER FLAMENT

Le Grand Large, territoire de la pensée. Du 20.06 au 27.09.2015.
> Début du parcours avec les 24 lithos à la galerie du Magasin de Papier, 26 rue de la clef, 7000 Mons (GOOGLE MAP). Ouvert de 12:00 à 18:00 du jeudi au dimanche.
> 120 drapeaux à découvrir ensuite dans Mons et au Grand Large (GOOGLE MAP).
> En vente à la galerie : 24 éditions limitées à 30 exemplaires (drapeau + litho).

Lire aussi l'article du blog de Benjamin Monti qui participe également au Grand Large.

AVEC Boris Beaucarne, Jean-Marc Bustamante, Charley Case, François Curlet, Luc Deleu, Edith Dekyndt, Peter Downsbrough, Jot Fau, Benoît Félix, Michel François, Jacques Lizène, Emilio Lopez-Menchero, Pieter Laurens Mol, Jean-Marie Mahieu, Benjamin Monti, Jean-François Octave, Pol Piérart, Jean-Pierre Ransonnet, Jose Maria Sicilia, Walter Swennen, David Tremlett, Angel Vergara, Bernard Villers, Lawrence Weiner

© Jacques Lizène

© Angel Vergara