Perdons-nous en poésie parmi les tournesols !

23 juil 2015
article de: 
.
©Jacob-Khrist_Suncity_thumbnaipostimage

(Photographie : SUN CITY ©Jacob-Khrist--Hans-Lucas)

Sun City, ce labyrinthe de tournesols continuera d’ensoleiller la Grand-Place jusqu’au 26 juillet. Découvrez ce chef d’œuvre de beauté et de poésie par Fanny Bouyagui (Art Point M).

Un montage colossal

 

©MagicOwl

C’est par des vrombissements que l’expérience a commencé ! Quelques bruits de moteur et avec eux, 5000 robustes palettes de bois destinées à baliser le tracé du labyrinthe et à supporter les tournesols ! Les passants s’arrêtent, chuchotent et retiennent leur respiration lorsque les mosaïcultures inspirées de Van Gogh prennentle relais et s’installent doucement à l’intérieur du labyrinthe. 

 mosaicultures_nicolasdaubry

©Nicolas Daubry

Malgré les changements déjà spectaculaires sur la Grand-Place, tout le monde attend avec impatience les véritables stars de l’installation : les fameux tournesols. Ceux-ci sont manipulés avec précaution par des volontaires qui ne s’arrêteront qu’une fois l’ouvrage terminé. Véritable bout de végétation, le labyrinthe attire rapidement les abeilles qui se joignent à cette ruche de travailleurs courageux. Les efforts sont récompensés, la Grand-Place est transformée en Sun City et n’attend plus que ses visiteurs !

Vivez la métamorphose de la Grand-Place en vidéo !

 

©MagicOwl

Entrez dans un monde imaginaire

Au compte-goutte, les visiteurs rentrent dans le labyrinthe et reçoivent un casque audio qui les accompagnera tout au long de la visite. Rires, cris d’enfants et exclamations sonores semblent disparaître au profit de cette bulle musicale au creux de l’oreille.

Isolés dans ce cocon mais toujours solidaires de leur groupe, les promeneurs entament ce parcours bucolique avec une bande-son oscillant entre pop et bruits naturels … à donner des frissons ! Le regard semble se démultiplier pour observer ces tournesols et ces mosaïcultures.

SunCitytournesols_MJCarlier

Tout semble avoir été frappé de gigantisme, on se croirait presque au « Pays des Merveilles » de Lewis Caroll. De fait, tout comme Alice, qui passe de l’état miniaturisé à celui de géante, les visiteurs peuvent surplomber le labyrinthe en montant à la tour d’observation. De ce point de vue situé à 10 mètres de haut, les allées du dédale et les tournesols semblent soudain rétrécis. Des jumelles sont également mises à disposition pour zoomer sur les détails et laisser libre cours à son imagination.

suncity_tourobservation

De retour dans la « jungle », le temps n’a plus d’importance et l’on se perd volontairement pour découvrir chaque recoin et secret du labyrinthe.

Au moment de rendre son casque, les bruits de la ville emplissent à nouveau l’air et donnent cette sensation de sortir la tête de l’eau. Dur retour à la réalité après avoir passé un moment dans ce monde imaginaire ! De jour comme de nuit, venez-vous perdre et créez votre propre souvenir !

Pour un souvenir encore plus palpable, rendez-vous le 26 juillet de 14h00 à 18h00 où les tournesols seront distribués gratuitement par ING Belgique.

MARIE-JUSTINE CARLIER FONDATION MONS2015

BeffroiSuncity_©Jean-François Berhin

©Jean-François Berhin